viagra cialis

Science.gouv.fr

zoom_plus
Vous êtes ici
Accueil > A découvrir

Ethnologie : la mort sara

Date : 29 septembre 2011

C’est dans une tribu africaine, dans le clan sara de Bakoh, au sud de la république du Tchad, en Afrique centrale que l’ethnologue Robert Jaulin a étudié de 1953 à 1959 les rites de la mort. Une étude qui rompt avec la "comédie de l’adoption et de l’intégration" car l’observateur scientifique lui-même a été initié.

Les jeunes sont introduits à la vie tribale par une mort jouée et organisée, c’est le yondo qui fait l’objet principal de ce livre. La mort inscrit en elle l’éternité, et toute vie rend compte d’un univers humain au temps profond : passé et futur, terre des ancêtres, vie et récolte nouvelles, femmes et affirmation initiatique des mâles, unités de droit, de lignage et de résidence se conjuguent et se lient. La mort initiatique doit permettre à la mort de prendre rang et place parmi les activités de la vie sans plus s’opposer à elle.

Ce sont les écheveaux de cette vision cosmologique que se propose de démêler La mort sara. Une analyse exceptionnelle, qui allie intelligence scientifique et aventure personnelle d’une rare authenticité.

A propos de l’auteur :

Robert Jaulin (1928-1996) était un ethnologue engagé contre la politique et la pratique de ce qu’il appelait l’"ethnocide". Il a créé à l’université Paris VII l’unité de recherche et d’enseignement d’ethnologie, d’anthropologie et de sciences de religions à laquelle ont participé Jean Rouch, Michel de Certeau, J.-T. Desanti, Jean Malaurie...

La mort sara, collection Terre Humaine, aux CNRS Editions, paru le 22 septembre 2011

Source : CNRS Editions

 

 
 
 
  Retour en haut de page