Séisme d’Haïti : un mécanisme violent - Actualités - Science.gouv.fr

Antalya bayan escortlar olarak Lara bölgesinde hizmet veren Antalya Escort sitemiz sizlerin hizmetinizde. Antalya escort
canlı sohbet hattı canlı sohbet hattı erotik hikaye escort kızlar Ankara bölgesinde hizmet veren ankara masaj salonları sitemiz sizlerin hizmetinizde. Escort Bayan Istanbul Escort Bayan Izmir Escort Bayan Ankara Escort Bayan Antalya Escort Bayan

Science.gouv.fr

zoom_plus
Vous êtes ici
Accueil > Actualités

Séisme d’Haïti : un mécanisme violent

Date : 13 janvier 2010
Source : CEA

Localisation du séisme dans la région d’Haïti. D’après le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen (EMSC-CSEM).Un violent séisme de magnitude Mw7.2 s’est produit le 12 Janvier 2010, à 21h53TU (16h53 heure locale) à proximité de Port au Prince, capitale d’Haiti. Mercredi matin, les médias évoquent le risque de centaines, voire de milliers de victimes. Plusieurs ministères ont été gravement endommagés, alors que des hôpitaux, des hôtels et des écoles se sont écroulés.

Ce tremblement de terre est localisé à la frontière de la plaque caribéenne et de la plaque Nord américaine. La plupart de la sismicité accommode un glissement vers l’est d’environ 20mm/an de la plaque caribéenne relativement à la plaque nord américaine, à travers des systèmes de failles décrochants et compressifs (« Septentrional fault » dans le Nord d’Haiti et « Enriquillo-Plaintain Garden fault » dans le Sud). La localisation du séisme du 12 Janvier et son mécanisme au foyer sont cohérents avec le système de faille décrochant d’« Enriquillo-Plaintain Garden fault ».

Enriquillo : une faille à la source de nombreux séismes

La localisation et le mécanisme au foyer du séisme indiquent une rupture décrochante sénestre sur la faille Enriquillo. Cette faille de coulissage accommode environ 7 mm/an, soit presque la moitié du déplacement de la plaque Caraïbe par rapport à la plaque Nord-Américaine.
Cette faille n’avait pas produit de séismes importants au cours de ces dernières dizaines d’années. Mais elle est probablement la source des séismes historiques de 1860, 1770, 1761, 1751, 1684, 1673 et 1618.

Source : CEA et Institut de Physique du Globe de Paris

Pour en savoir plus :

Voir le rapport de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) relatif au séïsme d’Haïti. (PDF)

A lire : le point sur les connaissances actuelles des caractéristiques du séisme d’Haïti par l’Institut national des sciences de l’Univers (Insu CNRS)

Séisme : les ressources de Science.gouv

En vidéo : Peut-on prévoir un séisme ?
Les réponses de la sismologue Annie Souriau.


Voir le site
 
 
 
  Retour en haut de page