viagra cialis

Science.gouv.fr

zoom_plus
Vous êtes ici
Accueil > Actualités

Le champ magnétique protège l’atmosphère terrestre contre les vents solaires

Date : 08 mars 2012

Ce 8 mars 2012, la Terre est frappée par la plus importante éruption solaire depuis cinq ans. Des bouleversements sur les réseaux électriques et les communications satellitaires sont à prévoir. Mais rassurez-vous, cela pourrait être bien pire. Notre planète est protégée contre des conséquences beaucoup plus néfastes : la perte de notre atmosphère. Des scientifiques de l’Agence spatiale européenne viennent de montrer que le champ magnétique terrestre agit comme un bouclier qui permet de retenir notre atmosphère.

Le champ magnétique terrestre vs l’atmosphère "nue" de Mars

Le 6 janvier 2008, le Soleil, la Terre et Mars étaient alignés : les deux planètes ont alors été frappées par un même flux de vent solaire. Grâce aux missions de l’Agence spatiale européenne (ESA) Mars Express et Cluster (qui étudie les interactions entre le Soleil et la Terre) les scientifiques ont récupéré des informations sur les perturbations qu’ont subies les deux planètes. Ils se sont intéressés à la perte en oxygène des deux atmosphères face au même flux de vent solaire. Mars ne possédant pas un champ magnétique global, cela a permis l’évaluation directe de l’efficacité de celui de notre planète dans la protection de notre atmosphère : ils ont constaté que le taux de perte d’oxygène sur Mars augmentait dix fois plus que celui de la planète bleue. Une telle différence aurait alors un impact dramatique à l’échelle de milliards d’années, et aurait provoqué une perte importante de l’atmosphère martienne, expliquant peut-être pourquoi celle-ci est si ténue.

Déviation du vent solaire

Ce résultat montre l’efficacité du champ magnétique terrestre pour dévier le vent solaire et donc protéger notre atmosphère. "L’effet de bouclier produit par le champ magnétique est facile à comprendre et à prouver dans les simulations sur ordinateur, alors elle est devenue l’explication par défaut" précise Yong Wei, de l’Institut Max Planck et principal chercheur de l’étude. Grâce aux mesures effectuées pendant cet alignement planétaire, l’équipe a apporté une preuve réelle de cette théorie.
Ils espèrent maintenant étendre leur travail en incorporant les données venant de la sonde Venus Express. Cela pourra ouvrir de nouvelles perspectives, car comme Mars, cette planète n’a pas de champ magnétique global, mais a une taille proche de la Terre et une atmosphère plus épaisse que celle de la planète rouge.
De prochains alignements vont être l’occasion d’effectuer ces mesures. "Dans les prochains mois, le Soleil, la Terre, Vénus et Mars vont s’aligner. Ce sera l’occasion de comparer les données recueillies par les sondes Mars Express, Venus Express, et l’observatoire solaire Stereo de la Nasa" indique Olivier Witasse, chercheur du projet Mars Express de l’ESA. La mission Cluster continuera aussi à jouer un rôle important dans ces études, car c’est le seul instrument capable de prendre des mesures dans l’espace proche de la Terre.

Source :

Communiqué de presse de l’Agence spatiale européenne (en anglais) : Earth’s magnetic field provides vital protection

Pour en savoir plus :

Des infos sur la forte éruption solaire de janvier 2012, actualité du 24 juillet 2012, Science.gouv

Pour découvrir le fonctionnement du champ magnétique, la page "Va-t-on perdre le Nord ?" du dossier D’un pôle à l’autre, du 20 septembre 2011, science.gouv
et Champs magnétique : comment la Terre "perd la boussole", article du 7 juin 2009, science.gouv

Lancement réussi pour le satellite STEREO, actualité du 26 octobre 2006, science.gouv

Et le site de la Nasa sur la mission Stereo (en anglais)

Les sites de l’ESA (en anglais) sur la mission Cluster, sur Mars Express et sur Venus Express

Les missions de Venus Express, 11 avril 2006, science.gouv

Les premières images de Venus Express, 14 avril 2006, science.gouv

Vénus et la Terre seraient-elles des planètes jumelles ?, actualité du 30 novembre 2007, science.gouv

Crédits iconographiques :

Éruption solaire du 7 au 8 septembre 2011, NASA/SDO
Tempête de poussière sur le pôle Nord de Mars, NASA/JPL/Malin Space Science Systems
Un volcan sur Vénus, NASA/JPL

(Cécile Pinault pour Science.gouv)

 
 
 
  Retour en haut de page